A prágai egyetem magyarországi diákjainak könyvkultúrája a középkorban

  • Péter Szabó Haraszti
Kulcsszavak: cultural history, 14th–15th centuries, library history, teological education, husitisme, peregrinatio academica

Absztrakt

La culture livresque des étudiants de l’université de Prague originaires de Hongrie

 Bien que la plupart des étudiants de l’université de Prague originaires de Hongrie aient fréquenté la faculté des arts libéraux, ils ne s’intéressaient pas prioritairement aux textes philosophiques. Les textes exploités par la recherche attestent la profondeur de l’intérêt théologique qui caractérisait sans nul doute les jeunes gens en question. Une bonne moitié des 14 éléments bibliographiques dont nous disposons appartient à cette discipline. A force de les étudier, l’on comprendra peut-être mieux les raisons de l’intérêt des Hongrois pour la faculté de théologie de l’université de Prague. L’analyse de ces manuscrits a également illustré que ces textes ne pouvaient pas véhiculer les idées hussites en Hongrie. La plupart des ouvrages théologiques furent copiées par les étudiants afin d’aider le clergé à diriger la vie quotidienne des fideles. Les textes juridiques de Lőrinc (Laurence) Zámbó servirent également à cette fin. Il convient de souligner que dans la juridiction ecclésiastique du diocèse d’Esztergom les manuscrits pragueois jouèrent un rôle particulierement important (voir l’activité du prévôt de Presbourg et le fameux Processus iudiciarius). L’un des codex étudiés nous suggère que dans les années 1360, János (Jean), prévôt de Veszprém, pouvait également fréquenter l’université de Prague. On ne peut pas établir cela avec certitude, mais nous avons réussi à dater le codex en question á la période entre 1364 et 1382. Les textes les plus importants sont, sans nul doute, ceux qu’on peut attribuer à Miklós Feystrip et à János Budai. Les premiers sont vus comme l’antécédent culturel de la bibliothèque de la fraternité des 24 curés de Szepes, quant au second, on peut supposer qu’il s’agit du tout premier manuscrit de János Budai, fondateur du Collegium Christi d’Esztergom (certes, on ne peut pas exclure que nous avons affaire une copie préparée par un étudiant non-identifié originaire de Hongrie).

Megjelent
2018-08-13
Rovat
Tanulmányok